/

My work combines drawing and painting, color and space. I focus around the fold and drape pattern. It is situated between figuration and abstraction, flatness and volume.It is a motif that is crossed by movement – tied and untied. In my work, it is embodied through color. To embody – to give body to the color. I work exclusively on paper even if it can be applied to the wall, or on wood. Paper is a malleable, tactile material that makes every trace visible. The trace of the brush on the paper, of the pigment in the material, of the hands that manipulate it.The trace, the practice of frottage, allows me to be aware of a place and a time.

About the drawings

It’s a play of emptiness and fullness between the drawn space and the space left in reserve. Colored pencil allows me to work directly with the color that I can model, superimpose, stretch. I work in layers, as I would in painting. My motifs come mostly from painting of the Italian Renaissance. In drawing, drapery has often been used to show technical prowess. In my work the resemblance to my original motif is of little importance. I am especially looking for a balance between the white of the paper, its materiality and the color that comes to meet it.

About murals

I am interested in creating a pictorial moment, a here and now. It is thanks to the movement of the viewer that this moment takes place. You have to be able to approach, step back, face the painting differently. My murals are not only linked to space but also to time. I usually draw first in the studio with colored pencils. It is a long, meditative work, which allows me to enter into my support. Then facing the wall, comes the time of the paint which is projected or applied with a brush. My time for reflection and therefore for action is much faster and more immediate. It’s about seeing how to draw a gesture in a space. Between the drawing made over the long term and the painting projected in an instant, there is a fluctuation in time.

/

Mon travail mêle dessin et peinture, couleur et espace. Je me concentre autour du motif du pli et du drapé. Ce dernier se situe entre figuration et abstraction, planéité et volume.C’est un motif qui est traversé par le mouvement, qui se noue et se dénoue. Dans mon travail, il s’incarne via la couleur. Incarner cela signifie ici donner corps à la couleur.

Je travaille exclusivement sur papier même si celui-ci peut être collé au mur, ou sur du bois. Le papier est un matériau malléable, tactile, qui rend visible chaque trace. La trace du pinceau sur le papier, du pigment dans la matière, des mains qui le manipulent. La trace, la pratique du frottage, me permet de rendre compte d’un lieu et d’un temps.

À propos des dessins

C’est un jeu de vide et de plein entre l’espace dessiné et l’espace laissé en réserve.Le crayon me permet de travailler directement avec la couleur que je peux modeler, superposer, étirer. Je travaille en couche, comme je le ferais en peinture. C’est souvent dans la peinture de la renaissance italienne que je puise mes motifs. En dessin, le drapé a souvent été utilisé pour montrer une prouesse technique. Dans mon travail la ressemblance avec mon motif d’origine a peu d’importance. Je recherche surtout un équilibre entre le blanc de la feuille, sa matérialité et la couleur qui vient à son encontre.

À propos des peintures murales

Il m’intéresse de créer un moment pictural, un ici et maintenant. C’est grâce au mouvement du regardeur que ce moment a lieu. Il faut pouvoir s’approcher, reculer, faire face à la peinture autrement.

Mon travail pictural est non seulement lié à l’espace mais aussi au temps. J’ai l’habitude de dessiner d’abord en atelier au crayons de couleurs. C’est un travail long, méditatif, qui me permet d’entrer dans mon support. Puis face au mur, vient le temps de la peinture qui est projetée ou appliquée au pinceau. Mon temps de réflexion et donc d’action est beaucoup plus rapide, immédiat. Il s’agit de voir comment inscrire un geste dans un espace. Entre le dessin réalisé sur le long terme et la peinture projetée en un instant, on assiste à une fluctuation dans le temps.

Alexia Trawinski